| Actualité    | Offres d'emploi    | Vie des promos    | Les annales de l'IJBA  

Vie des Promos >

Marie-Michèle Martinet (promo 1978) annonce la sortie du livre de Hrant Dink, "Chroniques d’un journaliste assassiné"


18 novembre 2010 /

Cet ouvrage dont elle a révisé la traduction présente une sélection d’articles publiés entre 1996 et 2007 dans le journal Agos édité conjointement, à Istanbul, en arménien et en turc. Hrant Dink en fut le rédacteur en chef avant d’être assassiné le 19 janvier 2007.



« Nous avons tué un homme dont nous ne pouvions accepter les idées. » - Orhan Pamuk

« Je suis de Turquie. Arménien jusqu’à la moelle. Je n’ai jamais pensé, ne serait-ce qu’un seul jour, que je pourrais abandonner mon pays pour m’établir dans ce paradis de libertés toutes prêtes qu’on appelle l’Occident ; et m’accrocher comme une sangsue aux démocraties créées par d’autres qui en ont payé le prix. J’ai bâti mon destin en luttant toujours en faveur de la liberté dans mon pays. À moi non plus, on ne m’a pas accordé gratuitement les droits dont je peux, ou ne peux pas, bénéficier ; moi aussi, j’en ai payé le prix, et je le paie encore. Mais ça suffit... J’en ai assez des flatteries et de “nos Arméniens”, assez de la provocation au sujet des “espions de l’intérieur”, assez de tous ces maîtres scribouillards de la presse. J’en ai par-dessus la tête de l’exclusion et des embrassades étouffantes qui voudraient me faire oublier que je suis un citoyen normal et ordinaire. »
- Hrant Dink, chronique du 5 juin 1998

C’était un militant. Né Arménien, il était citoyen de la république de Turquie. Pour lui, écrire était souvent s’exposer. En 1996, Hrant Dink avait fondé Agos, premier journal bilingue turco-arménien. Il prenait position sur toutes les questions politiques, que ce soit le voile ou le problème kurde, les États-Unis ou l’Union européenne, la politique au Proche-Orient et dans le Caucase. Souvent récompensé pour avoir défendu les valeurs démocratiques auxquelles il était attaché et la possibilité d’une réconciliation nationale, il fut assassiné le 19 janvier 2007 pour avoir prôné le dialogue entre la Turquie et l’Arménie.

Ce livre posthume est le reflet d’un parcours singulier : une histoire d’engagement, d’insoumission et de liberté, mais aussi une réflexion sur ce que pourrait être la Turquie dans l’Europe de demain.

Chroniques d’un journaliste assassiné

224 pages
ISBN : 978-2-35176-072-7
PRIX : 20 euros
AUTEUR : Hrant Dink
TRADUCTEUR(S) : Bernard Banoun, Haldun Bayri et Marie-Michèle Martinet


blog comments powered by Disqus



Plus d’infos : http://www.galaade.com/oeuvre/chroniques-d-un-journaliste-assassine









     De l’association
     De l’IJBA
     Des médias




     Décès
     Divers
     Mariages / PACS
     Naissances
     Publications
     Vie professionnelle



Ecrire à  l'asso
Adhérer à  l'association
Site de l'IJBA

Le site de l'IJBA


Vu sur le web - Voir toutes les infos

Rethinking journalism schools from the ground up (Part 1)
27 novembre 2017 (Monday Note)

Quand les trolls investissent le champ publicitaire
26 novembre 2017 (Les Echos)

Hyphbot : le détournement de publicité le plus profitable de l’histoire
26 novembre 2017 (Les Echos)

MyTechTrip informe les voyageurs quasi en temps réel avec MyMoov
26 novembre 2017 (Les Echos)

Il faut lutter avec plus de force contre le commerce illicite
26 novembre 2017 (Les Echos)

La meilleure station de ski du monde a déjà ouvert
25 novembre 2017 (Les Echos)

Les médias numériques américains à la peine
25 novembre 2017 (Le Monde)

Télécoms : négociations tendues sur la couverture mobile
25 novembre 2017 (Les Echos)

Les Miss à la découverte de la Californie
25 novembre 2017 (Le Point)

ESPN s’enfonce dans la crise
25 novembre 2017 (Les Echos)


Association des diplômés de l'IJBA et de l'IUT de Journalisme de Bordeaux, 1 rue Jacques Ellul, 33080 Bordeaux cedex (contact@ijba-anciens.fr)

Site réalisé avec SPIP logiciel libre sous licence GNU/GPL. Hébergement Ouvaton Hébergé par Ouvaton, l'hébergement .coop  Abonnez-vous à  notre fil RSS